•  

    DU NOUVEAU AU LAGUNAGE

     

    Une histoire de bulles…

    Le lagunage d’Harréville les Chanteurs est un peu pionner dans son vécu et son histoire car, depuis quelques jours, la société Inoval a installé dans le bassin du lagunage, un appareil dit "bulleur", qui disperse comme son nom l’indique, des bulles d’air fournies par un compresseur et toute cette installation est destinée à aérer le bassin pour faciliter le transfert d’oxygène et permettre aux bactéries d’effectuer correctement leur travail.

    Cette initiative est menée par le Syndicat Intercommunal d’Assainissement Bazoilles-Harréville-Goncourt pour un cout d’environ 5 000 € TTC financé à hauteur de 50 % par l’Agence de l’eau et le Conseil Départemental.

    Max-Olivier Brasseur, le Président du syndicat, a réussi à identifier ces travaux comme "opération pilote" plaçant ainsi le lagunage d’Harréville sous les yeux attentifs des spécialistes qui d’ores et déjà auscultent les prélèvements et analyses qui viennent d’être faits et attendent avec impatience les prochains.

    Rappelons-nous qu’une station d’épuration comme celle d’Harréville, qui traite ses eaux par lagunage naturel, est toujours à la merci du moindre petit problème lié à de nombreux facteurs, météorologiques, physiques, d’eaux usées chargées de matières impropres comme l’huile de vidange par exemple, fléau et hantise des personnes chargées de la surveillance et de l’entretien ou les lingettes soi-disant dégradables.

    Nous reviendrons sur les résultats. 

     

    DU NOUVEAU AU LAGUNAGE


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires