• C’était un jour comme les autres à l’école maternelle d’Harréville quand, soudain, la sirène d’alarme s’est mise à retentir, explosant le niveau sonore de l’ambiance dans les oreilles des petits.

     

     

     

    Mais ils savent ce qu’il faut faire et c’est  dans l’ordre que chacun est sorti dans la cour en prenant bien soin de mettre son manteau car le temps n’était pas très clément.

    Et puis, des sirènes de pompiers, un camion rouge et des hommes et femmes, en tenue, ont investi l’école, le feu ayant pris dans la cuisine.

    Bien sûr, tout cela n’était qu’exercice comme il est indispensable de faire chaque année.

    Les pompiers de Liffol le Grand sont venus faire un exercice et les enfants avaient les yeux grands ouverts d’étonnement , naviguant dans leurs esprits entre peur, émotion et émerveillement de voir de si près ceux dont le casque brille pour sauver les vies et sauvegarder nos biens.

    Et puis, sur un brancard, est sorti le gros ours, mascotte de l’école, qui était un peu blessé et c’est avec amour que les soldats du feu ont soigné Pinpin à l’aide d’une bande au bras droit et le masque à oxygène.

    La pluie n’a pas aidé les participants qui ont quand même mis en œuvre les lances, vérifiant ainsi le bon fonctionnement des bouches d’incendie.

    Ils vont en avoir des choses à raconter, nos têtes blondes…

                            


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique