• Il ne pleuvait pas, et c’est rare en cette saison, les Harrévillois étaient en nombre et les enfants étaient prêts à interpréter notre hymne national, tous les ingrédients d’une cérémonie pleine de solennité, de recueillement et d’émotion.

    Le discours écrit par le  Hubert Falco, secrétaire d’Etat à la défense et aux anciens combattants, a été lu par P. Demangeot, Maire du village, et après la traditionnelle minute de silence en mémoire des morts de cette incroyable guerre, la Marseillaise a retenti, interprétée par les enfants des écoles faisant jaillir sur les peaux des participants, la « chair de poule » signe d’une vive émotion et d’une indicible sensation de communier avec tous ceux qui ont donné leur vie pour que notre France soit ce qu’elle est aujourd’hui, grande et belle.

    Un verre de l’amitié à la salle des fêtes a prolongé ces moments intenses.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique