•  C’est à 19 heures que les Harrévillois se sont réunis autour de la stèle « aux coloniaux qui remplirent totalement les 18 et 19 juin 1940 une ultime mission de sacrifice et à leur camarades du 12ème régiment de tirailleurs sénégalais Morts pour la France » pour commémorer le souvenir de ces faits .

    Après le dépôt d’une gerbe et la minute de recueillement, Patrick Demangeot , Maire du village a lu, avec une émotion certaine, un passage d’un récit sur la bataille d’Harréville et la défense du pont sur la Meuse, qui a parfaitement relaté les durs moments de ces vaillants soldats venus de si loin.

    Puis, c’est au cimetière, devant le carré des militaires que le discours du Secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants, Hubert Falco, a été lu, suivi du dépôt d’une gerbe.

    Puis, fait rare mais très émouvant, le Maire a proposé à l’assistance de chanter la Marseillaise.

    Elle était très hétéroclite quant aux tons de chacun mais pleine de respect pour tous ces morts qui ont, souvent au prix de leur vie, fait que la France soit encore notre Pays, un Hymne national qui a résonné comme le prolongement de notre drapeau, d’aucun pensant peut-être à tous ces joueurs qui représentent notre pays et qui se font un point d’honneur de ne pas le chanter lors de rencontres internationales.

    Merci aux Harrévillois de démontrer que la France est et restera « notre » Pays.

     

     

     
     
     

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique