• Je ne sais pas si c'est une illusion d'optique mais quand je prends mon véhicule et que je vais de village en village, il me semble que ceux que je traverse sont décorés, fleuris, ou même sans lignes électriques ou téléphoniques, alors qu'il n'en est rien d'Harréville.

    Il y a eu un essai juste après les élections municipales et les poteaux ont vu des jardinières s'accrocher et se garnir de géraniums, mais ça n'a été qu'un feu de paille car les annés suivantes plus rien, alors que l'investissement était fait et qu'il n'y avait plusqu'à acquérir les plants.

    C'est regrettable et désolant, on ne va pas quand même me dire que l'achat de plants ne peut être supporté par le budget communal ; c'est la même chose pour l'acquisition d'un feu d'artifice , non il vaut mieux compter sur les associations pour faire un peu vivre le triste village d'Harréville, c'est plus facile et ça coute rien

    Pourtant on y est bien ici mais c'est grace à la fibre chauvine, surement pas par la gestion communale, remarquez c'est un bon moyen de ne pas faire d'erreur quand on fait rien.

    Un célèbre général disait " il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne font pas d'erreur mais toute leur vie en est une ..."

    On pourrait croire qu'il y a deux types d'Harrévillois, ceux qui ont droit à une réfection de route et les autres.
    L'explication est simple, les voies refaites sont des départementales entretenues par le Conseil Général et les autres des voies communales.

    Pourquoi ne pas l'avoir fait savoir à la population avant que les ragots ne se déchainent.

    La rentrée sera-t-elle dynamique et la cantine scolaire, réalisée en catimini sans même une information au Conseil municipal, permettra -t-elle la sauvegarde de l'école ?

    Nous le saurons au prochain épisode.

    Bonne vacances.

     

    Aldebert


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique