• CE QU'IL FAUT ABSOLUMENT SAVOIR SUR LES VACCINS

    C'est le sujet dont tout le monde parle, très souvent sans connaître l'histoire, le vécu, les bienfaits, les problèmes, bref: LES VACCINS.

    Chacun de nous va être confronté a une décision : se faire ou non vacciner contre la Covid-19, chacun étant libre de sa décision.

    Pour vous éclairer, lisez cet article , un résumé, simplifié par son auteur, d'un papier scientifique du site "ouvry.com": le Professeur émérite François NR RENAUD

    Bonne lecture.

     

    Vous pouvez aussi le lire en cliquant sur le lien :  LES VACCINS

    « ATTESTATION DEROGATOIRE COUVRE-FEU A PARTIR DU 02 JANVIER 2021ENCORE DES VOEUX »

  • Commentaires

    7
    Nick’ol
    Jeudi 7 Janvier à 17:09
    Merci François, c’est très clair.
    À moi de « jouer ».
    Je me fais vacciner pour ne pas attraper ce virus que j’ai pris la précaution d’éviter, retrouver mes amis, toute ma famille dans une ambiance joyeuse et sans crainte ou je me confine toute seule en attendant que l’épidémie s’en aille.
      • François
        Jeudi 7 Janvier à 22:19

        C'est tout à fait ça. Pour ma part, je choisis la première solution...

    6
    stephane
    Mercredi 6 Janvier à 14:26

    j'ai 52 ans,mon dernier rappel de vaccin date de 1988 lors de mon service militaire et je m'en porte pas plus mal,alors au diable leur vaccin COVID qui ne servira a rien

     

      • François
        Mercredi 6 Janvier à 16:55

        Je ne vous souhaite pas de vous blesser avec un contact de terre ou de bitume par exemple, car, sans rappel du vaccin antitétanique depuis 1988, la mort par tétanos est assurée et, croyiez moi, elle est précédée de souffrances insupportables ! Quant au Covid, un petit peu d'empathie et de solidarité envers les autres n'a jamais fait de mal à personne. Si vous croyez être assez fort pour échapper aux effets secondaires d'un "Covid long" par exemple qui est très handicapant et de plus en plus fréquent chez les personnes non âgées. Les conséquences pathologiques d'un Covid n'ont rien à voir avec les effets secondaires d'un vaccin !

        Si la maladie s'arrête grâce aux personnes vaccinées, j'espère que vous leur en serez reconnaissants... 

        Portez vous bien

         

        François

         

    5
    Nick’ol
    Mercredi 6 Janvier à 10:03
    Document intéressant pour qui se pose des questions sur ces vaccins qui nous sont proposés. Il répond aux allégations qui circulent sur les réseaux sociaux. Je n’ai pas besoin d’y être pour en connaître certains contenus. Certains me les relaient.
    Je comprends les doutes car je suis méfiante vis à vis des médicaments nouveaux comme des nouveaux vaccins.
    J’ai accepté non sans appréhension que mon fils soit vacciné contre la variole à une période où on le décrivait porteur d’effets secondaires graves. Tout s’est bien passé mais je n’ai pas fait vacciner ma fille. Le médecin m’a dit que cette maladie pouvait réapparaître. C’est donc un dilemme. Je preds des risques dans les deux options.
    Pour le vaccin contre le Covid-19, je m’interroge comme de nombreux français sans être anti vaccin.
    J’ai une question pour François:
    - les vaccins ont été testés sur des personnes jeunes et saines, alors pourquoi ne pas vacciner les jeunes en priorité ?
    Les étudiants pourraient continuer leurs études en fréquentant les universités. Ils pourraient sortir sans contraintes et sans risque pour leurs familles.
    Sait-on quels peuvent être les effets secondaires chez des personnes ayant des problèmes de santé par ailleurs?
      • François
        Mercredi 6 Janvier à 12:10

        Bonjour,

        La vaccination contre la variole a permis d'éradiquer complètement cette maladie de la surface de la terre (grâce, entre autre à ce que appelle l'immunité collective. Puis le vaccin a été supprimé car le rapport "bénéfices/risques" était devenu défavorable puisqu'il y avait quelques effets secondaires pour une maladie devenue inexistante. Rassurez-vous, sauf en cas de guerre biologique, la maladie ne peut pas revenir. 

        Les vaccins ont été testés chez les personnes jeunes mais la stratégie vaccinale a préféré vacciner dans un premier temps les personnes âgées. 

        Pourquoi ? 

        Vous savez qu'un vaccin a 2 rôles précis ; 1°) La protection personnelle qui empêche d'être malade et de mourrir de la maladie. Ce sont des milliers de vies sauvées,  les jeunes sont moins en danger de mort et ne sont donc pas prioritaires. 2°) L'immunité collective qui, lorsqu'un pourcentage élevé de la population est est atteint (60 % ou plus) empêche le virus de circuler. C'est pourquoi ces populations moins à risque ne seront vaccinées que dans un deuxième temps. Pour compléter votre remarque, les étudiants contaminés pourront revenir dans leur famille, en respectant dans un premier temps les gestes barrières, leur parents âgés étant vaccinés. 

        Quant aux effets secondaires les plus remarqués ils ne sont apparus que chez des personnes gravement allergiques : effets secondaires bien maîtrisés et aucun décès. On fera d'ailleurs une remarque à propos des médias qui ont mis en évidence 2 cas d'allergies graves dans les premières vaccinations britanniques ! Cela n'avait normalement pas lieu d'être car Pfizer BioNtech avaient identifié ce problème pendant la phase III et avaient émis une contre-indication pour ces sujets (ce que les autorités britanniques n'avaient apparemment pas suivi). 

        En espérant avoir répondu à vos inquiétudes. 

         

        François 

    4
    Sissi
    Mercredi 6 Janvier à 09:50

    Merci pour les infos très utile 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :