•  Le 21 octobre 2010, une journée comme les autres sauf pour les Harrévillois qui ont appris, avec stupeur et tristesse, le décès de Martine Ramillon dans sa maison de la rue de Champagne.

    Elle était née Maliverney le 28 juin 1954 à Vieville en Haute Marne, fille cadette d’une fratrie de 11 enfants et c’est très jeune qu’elle est venue habiter avec sa famille à Harréville.

    Les anciens gardent le souvenir d’une petite fille gaie, enjouée et très coquette qui , à l’âge de 18 ans, s’est mariée avec Alain Ramillon .

    Leur bonheur a été total avec la naissance de leur fils, Mickaël.

    Comme beaucoup dans le village, elle a travaillé à l’usine Masson qu’elle quitta pour effectuer des cannages à son domicile.

    La vie ne l’a pas épargné et les épreuves ont été rudes comme ce camion fou qui a défoncé leur domicile avant de prendre feu et, il y a bientôt deux années, le décès d’Alain qui la laissa dans une peine profonde si difficile à surmonter.

    Martine, malgré tout, trouvait la force de continuer les activités dans lesquelles elle excellait , la cuisine, une passion, et le jardin potager si propre et si bien aligné dont elle tirait des légumes qu’elle aimait partager avec ses voisins, ses amis et sa famille.

    Dorian, Florine et Loilou, ses trois petits enfants, étaient son bonheur actuel ; elle avait même réservé un petit carré de son jardin pour partager avec Dorian sa passion.

    Au fil des mois elle s’est affaiblie mais gardait toujours son sourire, dont elle n’était pas avare et qui illuminait son visage.

    Son départ,  si inattendu et si brutal, a laissé ses proches d’abord et tous les habitants du village dans un désarroi incrédule.

    Martine était trop jeune pour partir, nous ne pourrons oublier sa silhouette, sa gentillesse et sa bonté. 


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique