Dernières photos
  • la mairie et les ecoles
  • Route Nationale dite Grande Rue.jpg
Horloge
Newsletter
  • RUE DE CHAMPAGNE.jpg
Moteur de recherche
Statistiques
  • 1 connecté(s)
    Total de 161 426 visiteur(s)
    Site créé le 23/01/2009
Accueil » PETITES HISTOIRES DE NOTRE HISTOIRE
  Articles de cette rubrique :
 

Les biens ecclésiastiques d’Harréville (2)

 

Eglise st.Germain (suite)

 

3) 30 juillet 1794. Inventaire du mobilier de l’église

 

Les administrateurs du district de Bourmont avaient demandé aux élus de Harréville de faire l’inventaire du mobilier de l’église : Dans l’église nous y avons trouvé deux banière l’une rouge en damas emprunté d’une image de st.Nicolas, d’un cotté et l’autre st.Joseph, et l’autre bleu de ciel encadré d’une image de la ste. Vierge, les fond baptismeaux en cuivre avec son couvere...

 

Deux bannières (ou drapeaux ou enseignes ou étendards), l’une rouge en damas (étoffe de soie à dessins ou à fleurs satinées sur fond mat) avec l’empreinte d’une image de st. Nicolas (célèbre en Lorraine) et d’une autre de st. Joseph (rappelant l’ermitage) de l’autre côté. L’autre bannière à l’effigie de la Vierge était bleu-azur. Les fonds baptismaux étaient en cuivre avec un couvercle.

 

Remarque : On trouvera à la fin de l’inventaire qui suit un petit lexique religieux des mots notés d’un astérisque (*).

 

Et ensuitte ètan entré à la sacristie nous y avons trouvé ce qui suit savoir :

 

- le dé(dais) de la fête dieu (ou fête du sacrement) composé du fond en soie de son tourt en taffetas (tour en taffetas*) rouge en feau (faux) galon avec ses 4 vase, 4 pend (pans) du petit dé en taffetas rouge garni en feau galon blanc, le fond du dé nètant pas inventorié attendu qu’il est d’une mauvaise indiaine (indienne*) rouge toute percée et pourrie, deux autres a petit morceaux de taffetas rouge dépendant d’un ancien dé.

 

- Une chasuble* avec son étolle (étole*), son manipulle (manipule*) et voille (voile) en damas* garnie de feau galon, jeaune (jaune)

 

- une autre chasuble en damas rouge avec son etolle, manipulle et voille,

 

- une chasuple(chasuble) rouge et blanche en taffetas avec son etolle, manipulle et voile de galon en soie jaune,

 

- une autre fond blanc brodé en or avec son etolle, manipulle, bou ??, et voille ;

 

- une veille(vieille) chasuble en soie de toute couleur avec son étolle, manipulle voille garnie de feau galon ;

 

- une autre chauple verte en feau galon avec son assortiment,

 

- une autre chasuple verte en etophe en laine avec son assortiment ;

 

- une autre chasuple en noire en laine avec son assortiment,

 

- une chasuple en noire veloure et blanc damassés, avec son assortiment

 

- une chape* fon blanc en taffetas,

 

- 2 autre chappe en laine, lune blanche et lautre rouge,

 

- 4 dalmatique* 2 en soye fond blanc et flure(fleurs ??) rouge flanbé (= peut-être couleur du feu ou flammé) et les 2 autre noire en laine.

 

- une chappe noire en etoffe de laine,

 

- une echarpe en fond blanc en etoffe de soye broché en or les franges de feau galon,

 

- une autre echarpe de damas rouge faux galon en blanc

 

- l’hornement du moselée(voir mosselin ou mosolin*) en noir composé de 3 piece detoffe en laine,

 

-  avec une autre vielle chappe en laine aussi en noire,

 

- un autre drap de mort en laine propre pour les services ;

 

- 6 aubes tant bonne que mauvaise toille de marchand,

 

- 2 autres aubes salles(sales) aussi toille de marchand;

 

- 19 surplis tant petit que grand toille de marchand ; lien en mousseline ;

 

- 4 nappes d’autelle, 2 garnie de mousseline et les autres en d’entelles toille de marchand

 

- 6 autres nappe aussi d’autelle sans etre garnie toile de ménage

 

- 6 amis(amicts*) toille de marchand

 

- 16 corporeaux(voir corporal*)

- 4 douzaine de lavabo*

 

- 5 douzaine de purificatoire*

 

- une chasuple en veloure rouge brogé(broché*) en or ains que le galon, son etolle, manipulle voile et boure

 

- une chasuple fon blanc etoffe de soie avec sa garniture

 

- une autre chasuple en damas noire avec son assortiment

 

- une chappe en damas noire et feau gallon blanc et 4 cordon qui sont tous les meubles et effet trouvé tant dans laditte église que dans la sacristie que nous avons mis à la garde du citoyen françois fondrion agent national, qu’il fera conduire au district de Bourmont le pluto possible et par un voiturier dénommé à cet effet.

 

On signale toutefois que le mobilier de la chapelle st Edme n’avait pu être inventorié vu qu’il se trouvait dans l’armoire fermée à clé de la sacristie et que le chapelain Moutenot absent avait cette clé en sa possession. Mais on assurait que l’inventaire serait fait dès son retour... Il ne reste cependant aucune trace dudit inventaire.

 

Lexique

 

Amictn m. Linge qui couvre les épaules du prêtre quand il dit la messe.

 

Brocher. Passer de l’or, de la soie en divers sens dans le tissu d’une étoffe.

 

Camail. Mantelet ecclésiastique, insigne que les chanoines portent sur le rochet*

 

Chape(< bas lat. cappa, sorte de capuchon). Manteau d’église, long et agrafé par devant.

 

Chasuble(< bas lat. casubula < casula, manteau à capuchon). Double pan d’étoffe, brodé, recouvrant les autres vêtements liturgiques de l’officiant, durant la messe.

 

Corporal. Linge bénit que le prêtre étend sur l’autel pour poser dessus le calice et l’hostie.

 

Dalmatique. Tunique liturgique des diacres et des sous-diacres.

 

Damas. Etoffe de soie à dessins ou à fleurs satinés sur fond mat.

 

Indienne. Etoffe de coton peinte ou imprimée.

 

Lavabo(<lat. lavabo = je laverai) Prière que le prêtre dit en se lavant les doigts pendant la messe. Par extension, linge qu’il utilise alors pour essuyer ses doigts.

 

Manipule. Ornement ecclésiastique que le prêtre portait autrefois au bras gauche pendant la messe.

 

« Moselée » dans le texte. Il s’agit sans doute du mosolin ou mossolin, drap d’or et de soie.

 

Purificatoire. Linge avec lequel le prêtre essuie le calice après la communion.

 

Rochet. Surplis* des évêques, abbés, chanoines.

 

Surplis. Courte tunique blanche que les ecclésiastiques portent sur la soutane lorsqu’ils accomplissent certaines fonctions de leur ministère.

 

Taffetas. Etoffe de soie fort mince et tissée comme de la toile.

 

Inventaire long mais très intéressant de ce que l’on pouvait trouver dans la sacristie de la commune : 14 chasubles + étoles + manipules + voiles, 7 chapes, 8 aubes, 19 surplis, 6 amicts, 4 dalmatiques, 2 écharpes, 10 nappes d’autel, 16 corporaux, 48 lavabos, 60 purificatoires.

 

Pour ce qui est des tissus, on trouve : de la toile de marchand, de l’indienne, de la laine, du velours, du taffetas, du damas, de la soie.

 

Rappel des réquisitions : 24 novembre 1793 : adjudication de 2 cloches.

                                         1er décembre 1793 : réquisition des objets du culte.

                                        30 juillet 1794 :inventaire du mobilier de l’église, à savoir les étoffes.

 

Petit à petit, en 6 mois, l’église a été vidée de son contenu. Qu’ont pu penser les habitants de se voir ainsi dépossédés de leurs objets cultuels ? On remarquera l’absence du chapelain Moutenot, également maire de la commune qui s’est fait représenter.

 

Mercredi 11 Décembre 2013 à 09h16 dans PETITES HISTOIRES DE NOTRE HISTOIREPoster un commentaire