• DES MORCEAUX DE VILLAGE ...

     

    Des morceaux de village…

     

    Au petit matin du lundi 22 janvier, un énorme fracas s'est fait entendre dans le bas de la rue du tilleul et les habitants médusés ont pu voir la moitié de la dernière maison écroulée.

    Pour des raisons de sécurité, le propriétaire, qui demeure à côté, a décidé de faire tomber tout ce qui présentait un risque pour lui et tous les passants de cette voie.

    Et, pendant les travaux, on est allé de découvertes en découvertes comme l'absence de murs entre les propriétés et des charpentes qui ne seraient surement plus agréées ce jour, mais qui ont tenues depuis plus de cent ans ; il faut avouer que l'entrait de la charpente qui repose sur une pièce de bois simplement encastrée dans le mur de façade, c'est osé.

    Pas de blessé, seulement une belle peur et une maison historique du patrimoine qui disparaît. 

     

    DES MORCEAUX DE VILLAGE ...

     

    DES MORCEAUX DE VILLAGE ...

     


    1 commentaire