• SUZANNE BAZIN

     Le village d’Harréville vient de perdre sa doyenne, Suzanne Bazin,  et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ elle avait Harréville au cœur, ce village qu’elle a adopté à l’heure de la retraite et qui lui rendait bien.

    Suzanne Bazin est née Colle en 1915 à Saint Maurice sur Moselle dans les Vosges dans une grande famille de six frères et sœurs.

    C’est en 1938 qu’elle a épousé Roger Bazin et, ensemble, ils ont eu une fille qui leur a donné des petits enfants et des arrières petits enfants.

    Roger a subi l’horrible épreuve de prisonnier de guerre en Bavière, période de 5 longues années pendant laquelle Suzanne a travaillé en usine, sans jamais se plaindre, surmontant les épreuves dans la dignité et la foi en Dieu qu’elle avait grande.
    Enfin Roger est revenu et a repris sa profession de Directeur de Banque, longue carrière qu’il a terminé à Gap, pour , à l’heure de la cessation d’activités professionnelles, venir s’établir avec Suzanne à Harréville  près de la famille puisque la sœur de Suzanne et son mari y étaient boulangers.

    Suzanne aimait voyager et soutenait son Roger qui a exercé la mission de Maire pendant de nombreuses années avant de partir en 1999, la laissant encore une fois seule.

    Suzanne laissera au village le souvenir d’une personne avenante, très coquette, toujours prêtant attention à ceux qu’elle côtoyait, prenant un plaisir certain à cultiver ses fleurs et vouant un Amour immense à sa famille.

    Mais la santé étant devenue précaire, elle se fixa à la maison de retraite du Val de Meuse il y a deux ans,  s’intégrant dans ce nouveau cadre en participant aux activités proposées, s’intéressant toujours à l’actualité et surtout sollicitant constamment des nouvelles de son cher village d’Harréville.

    Il y a deux semaines son état de santé s’est subitement détérioré et c’est à l’hôpital de Nancy que sa vie s’est arrêtée le mardi 17 mai 2011

    Ses obsèques ont été célébrées le vendredi 20 mai 2011 en l’Eglise Saint Germain d’Harréville lors d’une cérémonie empreinte d’émotion et de dignité.

    « billet humeurPOUR BANNIERE »

  • Commentaires

    1
    pcamel
    Dimanche 7 Août 2016 à 10:18

    Comme j'aimais l'appeler; Mamy Bazin , que de gentillesse et de bonté,svt je pense à vous .....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :