• POUR INFORMATION SANS COMMENTAIRE

  • Commentaires

    1
    François
    Lundi 16 Août à 21:07

    Merci pour cet article très éclairant. 

    Les antivax cachés derrière l'anonymat de leur ordinateur penseront très fort à cet avocat juste avant d'être couchés sur le ventre en réa, sous oxygène, dans un coma artificiel, sans facteur de comorbidité, non sans avoir contaminé auparavant leur conjoint, voire leur bébé comme on en voit de plus en plus de cas actuellement. 

    Le principal c'est bien qu'ils aient gardé leur liberté jusqu'au bout, non ? 

     

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :