•  C’était le vendredi 11 février, il faisait un temps à mettre un affouagiste dehors, il était un peu plus de 13 heures et les époux Many œuvraient sur la parcelle que le sort leur avait attribué pour 2011, un mauvais numéro, loin des chemins carrossables et présentant des dénivelés compliquant et la tâche et l’accès.

    André Many attaque alors l’abattage d’un arbre mais, sa tronçonneuse s’est retrouvée coincée, et c’est là qu’il décide d’aller chercher du matériel supplémentaire dans  le coffre de sa voiture.

    Evelyne est restée sur place pour continuer à marquer sur les arbres déjà abattus et c’est à cet instant que l’arbre déjà entaillé, surement poussé par le vent, est venu s’abattre sur elle,  coinçant son bassin sous ses branches .

    Heureusement, il y avait d’autres affouagistes qui ont été alertés par le bruit de la chute d’un arbre non précédé du son d’une tronçonneuse et immédiatement ils se sont précipités devinant qu’il se passait quelque chose d’anormal.

    Pascal et Henry Thouvenin arrivés les premiers sur les lieux dégagèrent la victime en coupant les branches, Daniel Billon avec son portable prévenait les secours avec précision compte tenu de l’endroit et de son  peu d’accecibilité  et Thierry Lhuilier , secouriste, a maintenu Evelyne en position tête sur les genoux pour atténuer ses souffrances.

    C’est vers 14 heures que les premiers secours de Liffol le Grand sont arrivés sur place, suivis du centre d’intervention de Neufchâteau, du Samu , d’un hélicoptère en provenance de Besançon , de la gendarmerie et du Maire d’Harréville.

    C’est dans les airs et suspendue au bout d’un filin qu’Evelyne a été remontée dans l’Hélicoptère avant d’être emmenée vers l’Hôpital central de Nancy où le service des urgences l’a prise en charge.
    Depuis elle a été transférée au centre de Neufchâteau et le diagnostic est un peu plus rassurant que les premières évaluations des médecins sur place puisqu’elle a trois vertèbres cassées sans dommage à la colonne vertébrale.

    Souhaitons à Evelyne Many un prompt rétablissement et profitons-en pour rappeler les règles essentielles et de base du travail au bois qui peuvent se résumer en : jamais seul, bien équipé avec du matériel en bon état et des vêtements complétés par le casque.


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique