• Un peu d'humour dans cette triste période de confinement.

    Il était une fois, un cimetière de village, condamné à être encore plus seul par les interdictions gouvernementales liées à la pandémie du Coronavirus et une municipalité à l'écoute de ses concitoyens qui a décidé de permettre aux Harrévillois de pénétrer dans le cimetière de 15 à 18 heures, sauf le dimanche.

    Mais là n'est pas le sujet il s'agit surtout de constater la vigilance bienvenue des habitants qui, d'un coup de stylo à bille, ont rectifié l'orthographe, désastreuse avouons le , de la pancarte accrochée sur la porte d'entrée de ce lieu de recueillement.

    En effet il est inscrit "fermer la porte svp" alors que le verbe doit être employé à l’impératif présent et s'écrire "fermez".

    Une enquête s'imposait pour le curieux que je suis et j'ai dénoué tous les fils de cette affaire pour qu mon esprit soit calmé.

    L'auteur de la pancarte originale, entre nous il aurait pu mieux faire que ce carton et ces fils électriques couleur rouge, est, non je ne dénoncerai pas, même sous la torture, je peux juste vous dire qu'il est employé de la commune et roule en Renault blanche et que nous aimons bien son empathie et sa convivialité et que la raison de cette pancarte s'appelle "monsieur Renard", qui la nuit vient faire ses visites au  cimetière en se comportant comme un goujat en laissant des traces de son passage.

    Merci à l'auteur de la rectification de la faute  et sans rancune pour l'auteur de la pancarte.

    Quel village dynamique, il s'en passe des choses.....

     

    BATAILLE ORTHOGRAPHIQUE

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique